Corto Pacific

 22 rue Davy  75017 Paris  Tél : 06 80 02 43 36  @ : cortop@club-internet.fr

Films dans la base

Vie n’est pas immobile (La)

Alassane Diago, 2012

C’est l’histoire de femmes : mères de famille, épouses, femmes travailleuses et acharnées. Pour certaines, le mari a immigré  ; pour d’autres, il est tout simplement inactif ou immobilisé par une maladie incurable. C’est l’histoire des femmes qui, regroupées et mobilisées pour la survie de leur foyer, sont fatiguées et habitées par un fort désir de dénoncer l’injustice et la soumission que leur impose la minorité des hommes qui les dirigent…

Sou Hami, la crainte de la nuit

Anne-Laure de Franssu, 2010

Mory Coulibaly, réfugié politique de Côte d’Ivoire, se trouvait à Cachan au moment de l’évacuation du bâtiment F. ; c’est là qu’il a commencé à filmer les traces d’une Lutte qui donne sens à sa vie. Il revient aujourd’hui au Mali, où il a transité en fuyant la Côte d’Ivoire, pour y projeter son film à ceux qui au début de l’évacuation de Cachan ont été placés en centre de rétention, puis expulsés. Chaque nuit, d’autres expulsés continuent d’arriver et chaque nuit leurs paroles résonnent en Mory, l’interrogent et révèlent d’autres destins.

Larmes de l’émigration (les)

Alassane Diago, 2009

Le réalisateur, Alassane Diago, raconte l’histoire de sa mère qui attend son mari, parti il y a plus de vingt ans. Il raconte aussi l’histoire de sa sœur qui attend son mari depuis cinq ans. Et celle de sa nièce qui ne connaît pas son père…

Yere Sorôkô, en quête d’une vie meilleure

Anne-Laure de Franssu, 2007

C’est au cours d’un voyage à travers une Côte d’Ivoire en crise qu’Anne-Laure va tenter de redéfinir les limites de son identité. Le prétexte de cette quête : la recherche d’un groupe d’amies ivoiriennes rencontré quelques années plus tôt, lors d’un précédent voyage en Côte d’Ivoire.

Rêve d’usine

Luc Decaster, 2003

Proche ouvriers, c’est le récit d’une résistance au quotidien contre la fermeture de l’usine de Mer fondatrice des matelas Epéda, au cœur du Loir-et-Cher.

Filles de nos mères

Séverine Mathieu, 2001

Appartenant à trois générations, des femmes de ma famille me laissent les filmer et chercher ce qui est enfoui dans nos relations ; de mères en filles, d’elles à moi.