Antarès Bassis

Films dans la base

Ville monde (La)

Depuis plusieurs mois, l’afflux de migrants s’est considérablement accru dans le nord de la France. Effarés par les conditions d’insalubrité du camp sauvage du Basroch qui s’était développé au coeur de sa commune, le maire de Grande-Synthe, soutenu par Médecins Sans Frontières et contre l’avis de l’État, a ouvert au lieu-dit La Linière, un camp «  humanitaire et provisoire  » pour 2 500 réfugiés. Mais selon Cyrille Hanappe, architecte utopiste, le provisoire devient parfois définitif. Il est convaincu qu’il faut envisager cette construction éphémère comme un nouveau quartier de la ville, qui ouvrirait un champ de possibles tant pour les réfugiés qui s’y installent, que pour les habitants qui accueillent. Quelle inspiration peut naître d’une volonté de changer le monde, quand l’urgence emporte toutes les énergies  ?