Delphine Fedoroff

Née à Liège en 1980, Delphine Fedoroff se tourne très tôt vers la photo et les arts plastiques après des études en art-therapy. Elle participe notamment à la coréalisation d’un court métrage documentaire avec l’artiste Laurent Gélise dans le cadre des ateliers d’art contemporain (portrait du quartier St-Léonard via les chansons d’enfance interprétées par les habitants). Elle réalise ensuite un court métrage, Itinérances, sur la base d’une œuvre originale du compositeur Phil Maggi qui est sélectionné au Festival de Gand. Elle réalise également un court métrage expérimental sur une performance du même compositeur : Etoffe-parole, dans le cadre de l’exposition Ars justicia. En 2014, après trois années de travail, elle termine son premier documentaire de long métrage, Après nous ne restera que la terre brûlée, sélectionné au FIFF dans la sélection «  Regards du présent  ».

(Festival international du Film francophone de Namur)

Films dans la base

Après nous ne restera que la terre brûlée

En avril 1986, l’homme est confronté à l’une des plus grandes catastrophes écologiques : une explosion nucléaire d’une ampleur inégalée. Un village et ses habitants refusent l’intégration dans une zone d’exclusion. Ils persistent à vivre sur leurs terres, à travers leurs rites et leurs histoires.