Miguel Gomes

Miguel Gomes est né à Lisbonne en 1972. Il a étudié le cinéma et travaillé comme critique de cinéma pour la presse portugaise jusqu’en2000.

Après plusieurs courts-métrages et un premier long-métrage, La Gueule que tu mérites (2004), Ce Cher Mois d’Août (2008) et Tabou (2012) ont confirmé son talent et ont eu un succès international. Tabou a été sélectionné en Compétition à la Berlinale, où il a remporté le prix Alfred Bauer (prix de l’innovation) et le prix de la critique internationale(FIPRESCI). Il a été distribué dans plus de 50 pays et a reçu de nombreux prix.

Des rétrospectives des films de Miguel Gomes ont été programmées à la Viennale, au BAFICI, au Torino Film Festival, en Allemagne et aux États-Unis. Redemption, son dernier court-métrage, a été sélectionné en 2013 au Festival de Venise.

Films dans la base

Enchanté (L’) (Les Mille et une Nuits, volume 3)

Dans un pays d’Europe en crise, le Portugal, un réalisateur se propose d’écrire des fictions inspirées de la misérable réalité dans laquelle il est pris. Mais incapable de trouver un sens à son travail, il s’échappe lâchement et donne sa place à la belle Schéhérazade. Dans ce troisième et dernier volume, Schéhérazade doute de pouvoir encore raconter des histoires qui plaisent au Roi, tant ses récits pèsent trois mille tonnes. Elle s’échappe du palais et parcourt le Royaume en quête de plaisir et d’enchantement.

Désolé (Le) (Les Mille et une Nuits, volume 2)

Dans un pays d’Europe en crise, le Portugal, un réalisateur se propose d’écrire des fictions inspirées de la misérable réalité dans laquelle il est pris. Mais incapable de trouver un sens à son travail, il s’échappe lâchement et donne sa place à la belle Schéhérazade. Dans ce deuxième volume, Schéhérazade raconte comment la désolation a envahi les hommes.

Inquiet (L’) (Les Mille et une Nuits, volume 1)

Dans un pays d’Europe en crise, le Portugal, un réalisateur se propose d’écrire des fictions inspirées de la misérable réalité dans laquelle il est pris. Mais incapable de trouver un sens à son travail, il s’échappe lâchement et donne sa place à la belle Schéhérazade. Dans ce premier volume, Schéhérazade raconte les inquiétudes qui s’abattent sur le pays.