On passe à l’acte

https://onpassealacte.fr/

 35 rue Yehudi Menuhin  34000 Montpellier  @ : info@onpassealacte.fr

Il y a plus de dix ans, Mathias Lahiani, musicien et ingénieur du son, en a eu assez du catastrophisme ambiant dans les médias. Guerres, scandales politiques, faits divers en tout genre… Des informations anxiogènes et paralysantes qui polluent chaque jour les écrans de télévision ou les journaux de nombreux médias.

Il veut montrer les gens qui agissent au quotidien, à leur échelle, et qui mettent en place des projets humanistes et positifs. Avec des amis, Mathias décide alors de fonder l’association «  On passe à l’acte  », média indépendant de journalisme positif et constructif au service des porteurs de belles initiatives en tous genres.

Avec son équipe, il sillonne pendant des années la France à la rencontre d’acteurs ayant décidé d’agir pour un monde plus vertueux, plus respectueux de l’homme et de la planète. L’association cherche à rendre visible ces porteurs de projets à impact sociétal positif et diffuser cette information constructive.

Il s’agit d’inspirer à agir pour le monde et de libérer le pouvoir d’agir de chacun-e.

Site web d’On passe à l’acte

Films dans la base

Artistes de la vie *

Pierre Westelynck, 2019

Nous avons tous envie de contribuer au bien commun et de nous sentir utiles. L’association «  On passe à l’acte  » est partie à la rencontre de celle et ceux qui ont trouvé leur place dans le monde. Engagés et courageux, ils inventent leur métier et cherchent à construire le monde de demain. Leurs témoignages impactants nous montrent que nous pouvons devenir artistes de nos vies si nous acceptons de nous aligner avec nos plus hautes valeurs.

Ça bouge pour l’alimentation !

Mathias Lahiani, 2016

Une série de témoignages enthousiastes qui nous invitent à manger mieux, plus sainement, et à privilégier une alimentation produite dans le respect de la nature et du paysan. Avec, en filigrane, la remise en cause des modes de productions et de consommations industriels et la volonté de beaucoup d’hommes et de femmes de remettre du sens dans leurs pratiques et de cheminer vers un autre modèle alimentaires résilient et solidaire.