L’image d’après

http://www.limagedapres.fr/

 4 place des petites boucheries  37000 Tours  Tél : 06 40 23 43 30  @ : contact@limagedapres.fr

«  Créée en janvier 2008 à Tours, L’image d’après produit des films documentaires et des court-métrages.

Nous souhaitons soutenir des réalisateurs qui prennent le risque de continuer à imaginer des films audacieux et atypiques dans un paysage cinématographique et audiovisuel de moins en moins surprenant.

Les réalisateurs avec lesquels nous travaillons portent un regard personnel sur le monde pour tenter d’en saisir quelque chose et nous l’adresser, sans hésiter à traverser les frontières entre les genres cinématographiques.

Produire, c’est pour nous accompagner les auteurs et les réalisateurs tout au long de leur travail, de l’élaboration du projet à la diffusion du film : c’est inventer pour chaque film un cadre artistique et technique, un montage financier ainsi qu’un circuit de diffusion.

Conscients de ces enjeux fondamentaux, nous revendiquons une production inventive qui permette d’imaginer, pour chaque projet de film et avec chaque réalisateur, un cadre de travail adapté.  »

Films dans la base

Paysage ordinaire

Damien Monnier, 2019

Entre 1958 et 2018, l’évolution d’un espace et d’un territoire dans le Morbihan Le documentaire montre des hommes et des femmes revenant sur des lieux qu’ils ont connus. Il nous expose des explications sur les évolutions des technologies qui ont changé les manières de travailler dans le milieu agricole. Il retrace ainsi les évolutions techniques, agricoles et humaines dans le Morbihan.

A Lua Platz

Jérémy Gravayat, 2018

Aux marges d’une banlieue parisienne en grande mutation, quelques familles roumaines cherchent des lieux où vivre. Depuis le village quitté, le bidonville rasé, les maisons occupées, leurs trajectoires retissent une histoire commune, faite de solidarités autant que de relégation. Devenus compagnons de route, nous fabriquons ce film ensemble, comme d’autres espaces habitables.

Ce soir mon cœur bat

Rémi Jennequin, 2017

Ce film esquisse le chemin accidenté d’une adolescence qui cherche à ne pas perdre pied. C’est le portrait d’Espoir, 18 ans, jeune habitant de Lomé, capitale du Togo.

Jusqu’à ce que le jour se lève

Pierre Tonachella, 2017

Le cinéaste filme ses amis d’enfance, demeurés dans l’Essonne rurale où il a grandi. Leur quotidien de désœuvrement, de beuverie ou de travail est scandé par la musique. «  Un film avec eux, pour aller chercher ce qui gronde dans l’oubli et les marges du territoire. » (Pierre Tonachella)

Samir dans la poussière

Mohamed Ouzine, 2015

L’histoire des aspirations et peurs d’un jeune trafiquant algérien qui transporte du pétrole par mule de son village à la frontière marocaine. A travers son portrait, émerge la relation ambigüe du réalisateur avec ce territoire, lui qui vit en France.

Né sous Z

Frédérique Pollet Rouyer, 2010

Un film sur les enfants métis en Indochine «  rapatriés  » en France, arrachés à leur mère après la chute de Saigon.

Merceron SCOP-SA

Romain Lardot, Gabrielle Gerll, 2010

Licenciés suite à la cessation d’activités de leur entreprise, 28 ouvriers décident de racheter leur outil de travail pour reprendre à leur compte leur activité de carrosserie industrielle.

Sous les drapeaux

Henry Colomer, 2008

Ce documentaire entraîne le spectateur dans un voyage à travers un pan décisif de l’histoire de l’Europe : celui qui va des prémisses de la Grande Guerre jusqu’au moment où la deuxième est devenue inéluctable (1895-1933). Au cœur de cette exploration, des matériaux singuliers : les étoffes, les tissus qui enveloppent la vie des hommes d’une riche trame symbolique, depuis leur naissance jusqu’à leur mort.