Gandhi, de l’homme à l’icône

Un film de Mathilde Damoisel

 2019  France  Documentaire  55 min  N&B et Couleur  Mode de production : Télévision

 Scénario : Mathilde Damoisel, Mira Kamdar

Producteur :
Temps noir (13 Quai de l’Oise, 75019 Paris, Tél : 01 55 28 33 87, @ : tempsnoir@tempsnoir.com)

Vivant, Mohandas Gandhi était déjà considéré comme une icône spirituelle et politique. On le surnommait Mahatma (« Grande Ame »), ou encore Bapu (« Père »). Mais son assassinat fit de lui un martyr, et le sacralisa en père sacrifié de l’Inde libre.

On lui éleva des statues, on construisit à New Delhi un mausolée qui devint un lieu de pèlerinage incontournable, les ashrams où il mena jusqu’au dernier jour une vie ascétique furent transformés en musée. En Occident, on en fit un Christ du XXe siècle. Tous pleurèrent un homme providentiel, capable d’avoir fit vaciller l’Empire britannique et de mener l’Inde à l’indépendance sans jamais prendre les armes, vêtu de son seul pagne de coton et d’une paire de sandales en bois.

Des années plus tard, Martin Luther King revendiquera son héritage quand il prendra la tête du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis. Nelson Mandela, Martin Luther King, le Dalaï-Lama avoir été inspirés par lui, comme toute une génération d’altermondialistes. Partout dans le monde, au-delà des frontières de l’Inde, Gandhi incarna la puissance de la non-violence, la possibilité de se libérer de l’oppression à main nue, une autre idée de la révolution.

Mais, au-delà du mythe, dont chacun se réclame aujourd’hui, que sait-on ? Que connaît-on vraiment de cet homme qui mit en scène sa vie et modela son image pour en faire la plus efficace des armes face à l’oppresseur britannique ?

Dans cet affrontement brutal qui fut aussi une guerre de communication menée sur quatre continents, en Inde, en Afrique, en Europe ou encore aux Etats-Unis, Gandhi se révéla un stratège hors pair, n’hésitant pas à écrire lui-même la légende derrière laquelle, finalement, il allait disparaître.

France Télévisions

Le film dans la base

Chemin d’accès :