Serge Daney, itinéraire d’un ciné-fils

Un film de Pierre-André Boutang, Dominique Rabourdin, Régis Debray

 1992  France  Documentaire  3 X 60 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Musique : Alain Jomy  Image : Olivier Petitjean  Son : Michel Pacalin  Montage : Nathalie Perrette

Producteurs :
France 3 (7, esplanade Henri de France,, 75907 Paris Cedex 15, Tél: 01 56 22 30 30, Fax: 01 56 22 73 39)
Sodaperaga (2 rue du Cygne, 75001 Paris, Tél: 01 40 28 07 11, Fax: 01 45 08 12 69, @ : sodaperaga@wanadoo.fr)
La Sept (N’existe plus, voir Arte France)
 Éditeur :
Éditions Montparnasse (12 villa Cœur de Vey, 75014 Paris, téléphone : 01 56 53 56 53, fax : 01 56 53 56 59, mail : accueil@editionsmontparnasse.fr )

Serge Daney a été collaborateur des Cahiers du cinéma, avant d’en devenir rédacteur en chef dans les années 70, puis responsable des pages cinéma et éditorialiste de Libération. Il fut aussi l’un des fondateurs de la revue de cinéma Trafic. En 1992, dans ces entretiens avec Régis Debray pour l’émission « Océaniques », celui qui, en référence à Henri Langlois (parce qu’il est un « enfant de la Cinémathèque »), se définit comme un « ciné-fils », fait défiler sa vie et les films qui l’ont vu grandir.

En racontant le cinéma américain (Hawks, Hitchcock…), la «qualité française », la nouvelle vague, Mai 68 et la politisation de la cinéphilie, ou encore l’irruption de la télévision et l’ère des médias de masse, Serge Daney nous lègue une morale et une mémoire de l’image. Pour Régis Debray, ce témoignage est « un plaisir d’intelligence, un passage obligé pour quiconque veut rester cinéphile sans devenir pour autant téléphobe. »

Ponctués d’illustrations et de renvois aux grands films qui « regardèrent » Serge Daney et nourrirent sa réflexion, ce dialogue s’achève par une interrogation sur le pouvoir de la télévision, ses conséquences sur le cinéma, et au-delà, sur notre vision du monde.

Éditions Montparnasse

Trois parties :

  • 1) Le Temps des Cahiers (63 min)

  • 2) Des Cahiers à Libé (60 min)

  • 3) Le Regard du zappeur (64 min)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Films en lien :