Cahiers de souvenirs - Pour que tu ne m’oublies jamais… (Memory books)

Un film de Christa Graf

 2007  Allemagne  Documentaire  90 min  Couleur  DV  Mode de production : Télévision

Producteurs :
Kick Film GmbH (Mannhardtstrasse 6, D-80538 München, Allemagne, Tel. 49 89 74 71 03 3, Fax. 49 89 74 71 03 66, kickfilm@kickfilm.de)
ZDF - Zweites Deutsches Fernsehen (ZDF-Strasse 1, 55127 Mainz, tel: +49 6131 70 1, fax: +49 6131 70 21 57, mail: info@zdf.de)
Artefilm (35 rue des Petits-Champs, 75001 Paris, Tél : 01 42 86 00 85, Fax : 01 42 86 00 68, Mail : artefilm@artefilm.com)
Distributeur :
Accent Films International (46 rue de la Gare, CH-1820 Montreux, SUISSE, Tel. 41 21 963 93 00, Fax. 41 21 963 93 05, info@accent-films.com)

En Ouganda, des parents atteints du sida écrivent des « livres souvenir » pour leurs enfants. Des documents parmi les plus précieux de notre époque. À moins qu’un effort décisif soit entrepris pour arrêter la propagation du virus du sida, on estime que d’ici 2010 jusqu’à quarante millions d’enfants auront perdu leurs parents à cause de cette maladie. L’Ouganda s’est avéré être le pays qui a le mieux réussi à combattre la maladie en Afrique, mais c’est aussi là que se trouve la plupart des orphelins du sida dans le monde, actuellement estimés à deux millions. Quand leurs parents meurent, les enfants sont livrés à eux-mêmes. Et ces enfants, qui grandissent en s’occupant les uns des autres, commencent leurs vies sans passé et avec un avenir incertain. Pour cette raison, un projet très spécial a été créé en Ouganda : les parents écrivent ces livres souvenir contenant l’histoire de leurs familles. Cela aide les enfants à se rappeler de leurs parents, de leurs traditions, et de leurs valeurs. Les enfants se préparent ainsi doucement à la mort de leurs parents.

« L’Afrique, on sait comment elle meurt. Mais on ne sait pas comment elle vit. » Cette phrase, lancée par l’écrivain suédois Henning Mankell sonne étrangement juste. On oublie souvent qu’au-delà des famines, des guerres et des maladies, des hommes et des femmes continuent à se tenir debout en regardant l’horizon. Inspiré d’un livre du même Mankell (I die but the memory lives on), ce film de Christa Graf pose ainsi un regard plein d’espoir sur le problème du Sida en Ouganda.

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :

Le film dans la base

Chemin d’accès :