Dernier tango à Buenos Aires

Un film de Angus McQueen

 2003  Royaume unis  Documentaire  57 mn  Couleur  Béta numérique  Mode de production : Télévision

Producteur :
October films (Spring House, 10 Spring Place, London, NW5 3BH, United Kingdom, Tél :  + 44 (0) 20 7284 6868, Fax :  + 44 (0) 20 7284 6869, Mail : info@octoberfilms.co.uk)

Longtemps fleuron du capitalisme triomphant et de l’ultralibéralisme économique, l’Argentine a basculé, fin 2001, dans une grave crise économique sans précédent. Portrait d’un pays en proie à la colère à travers différents témoignages où le lien social se réinvente par la mise en place d’un système de troc.

Le documentaire propose trois entrées dans le quotidien de la crise argentine : trois destins entremêlés, trois façons de faire face.

Dora, une femme d’une quarantaine d’années, doit contourner la loi pour récupérer ce qui reste de ses économies bloquées par le gel bancaire. « On a l’impression de voler son propre argent », dit-elle. Cet argent, elle en a besoin pour retourner en Espagne, d’où sa mère est venue soixante-dix ans plus tôt. Car l’Argentine est devenue un pays d’émigration : depuis 2000, plus de 100 000 personnes ont fui cet ancien Eldorado.

La deuxième histoire est plus cruelle encore. Deux jeunes femmes, Mariela et Samantha, participent à un show de télé-réalité appelé Ressources humaines. Après avoir pénétré l’intimité de leur détresse, le public vote pour départager les concurrentes. À la clef : un emploi de vendeuse…

Enfin, le « Barter Club », véritable laboratoire social, organise un système de troc : tout s’y échange, de la coupe de cheveux à l’échographie. L’argent y est interdit, seule circule la monnaie symbolique des « crédits sociaux ». Des Andes au Cap Horn, ce système est utilisé aujourd’hui par plus de dix millions d’Argentins. Une façon de réinventer le lien social et de survivre hors de l’économie libérale.

Pour découvrir ce film

Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Incontournable dans la période :