Canal Ti Zef

http://www.canaltizef.infini.fr

 6 rue Pen ar cheac’h  29200 Brest  Tél. :09.80.37.98.87 / 06.51.39.19.45  @ : canal.ti.zef(@)infini.fr

« Canal Ti Zef est une association de vidéo brestoise, créée en 2001. Elle est reconnue d’éducation populaire.

Des réalisations. Vous avez un projet de film, Canal Ti Zef vous accompagne dans sa réalisation. C’est un projet de tournage d’un concert, d’une pièce de théâtre, d’un festival… Contactez nous et discutons en ensemble.

Le Festival intergalactique Depuis 2001, ce rendez-vous international, imaginé par Canal Ti Zef, a lieu tous les ans en octobre. Son principe : des films, des ciné-concerts, des rencontres, des concerts, des débats .

Des diffusions. Canal Ti Zef diffuse ses productions mais aussi celles produites par d’autres, lors de soirées, dans des divers lieux (bars, coiffeurs, associations…) et donc pourquoi pas chez vous ! N’hésitez pas à nous en parler.

Un outil pour construire et se construire… L’éducation populaire : à Canal Ti Zef, elle vise l’émancipation individuelle et collective en permettant à tous et à toutes de réaliser ses projets vidéos. »

Films dans la base

28 de Morlaix (Les)

Canal Ti Zef (Eric Le Lan / Kristen Falc’hon), 2010

En 2007, les salariés de France Télécom à Morlaix (29) se sont mobilisés contre le « transfert de leur activité » à Brest. Après deux ans de lutte la direction cède. Récit d’une victoire collective qui nous amène à réfléchir sur le sens des luttes, du travail et des nouvelles méthodes de management…

Carte postale de Palestine

Kristen Falc’hon, 2009

Ce film met en avant la vie quotidienne des Palestinien(ne)s sous l’occupation : leurs difficultés, leurs luttes, leurs espoirs et les solidarités qui peuvent naître avec celles et ceux qui sont de l’autre côté du mur.

Manille

Véronique Pondaven, 2008

Le cadre c’est une forge familiale, presque centenaire installée sur le port de pêche à Lorient ; un décor vieux, beau et rouge. Les hommes, ce sont les ouvriers qui y travaillent, une parole un peu grise, résignée mais lucide sur le travail pénible, les salaires médiocres, la sécurité qui laisse à désirer et en même temps la fierté de fabriquer encore des pièces uniques : des manilles.

Boutoù-koad e-barzh an dour, récolte du goëmon à Plounéour

Aude Escudié, Tony Servain, 2008

A Plounéour Trez en Bretagne, sur la côte nord du Finistère, les habitants font revivre une fois tous les deux ans, une activité abandonnée depuis la modernisation des campagnes : la récolte en communauté du goémon, une algue poussant en abondance sur les rochers des bords de mer. Une histoire de transmission…

Rue du Nord

Foued Bellali, 2006

« Témoignages d’immigrés de la première génération : hommes et femmes maghrébins, en regard croisé avec un immigré polonais et un prêtre catholique belge. Vécu de l’immigration sous forme de récits personnels.

Place Belgique

Foued Bellali, 2006

Place Belgique nous parle de la double appartenance. Ni d’ici, ni d’ailleurs, d’un peu des deux à la fois, les enfants d’immigrés se composent une identité qui leur est propre.

Venin

Javier Rada, Tarik El Idrissi, 2006

Entre 1923 et 1927, pendant la guerre du Rif, l’armée espagnole a bombardé la population civile avec du gaz moutarde. Ce fait est tristement célèbre pour avoir été l’une des premières utilisations de cette méthode d’extermination… Méthode que l’on a presque réussi à faire tomber dans l’oubli. À peine un siècle plus tard un jeune « rifeño » commence une course contre la montre afin de sauvegarder la mémoire des derniers témoins de ce massacre.