Samuel Bigiaoui

Né en 1978 à Paris, Samuel est enseignant en mathématiques et architecte scénographe. Passionné par les mathématiques, il rejoint après les classes préparatoires, l’Université Paris VI en mathématiques fondamentales où il passe l’Agrégation et enseigne en collège et lycée depuis. Tout en continuant à enseigner, il s’intéresse au théâtre et suit une formation de comédien à l’Atelier international de théâtre Blanche Salant et Paul Weaver à Paris (promotion 2011). Son intérêt pour la scénographie l’amène à intégrer l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais où il participe à la mise en espace d’expositions et à divers projets. Parallèlement, Samuel Bigiaoui écrit et réalise son premier film documentaire.

Tënk, juillet 2017

Films dans la base

68, mon père et les clous

Bricomonge est une boutique de bricolage ouverte par Jean, père du réalisateur, il y a 30 ans, rue Monge à Paris. Des personnes venant de pays et de cultures très divers y travaillent dans une ambiance chaleureuse et familiale. Prenant les aspects d’une agora, c’est un centre névralgique de la vie sociale pour ce quartier. Bricomonge va fermer. Au moment de l’ultime inventaire et avant la disparition de ce qui a nourri son imaginaire d’enfant, ce film tente de répondre à une question que Samuel Bigiaoui se posait déjà petit : qu’est-ce qui a fait qu’un homme, plutôt intellectuel et cultivé, décide d’ouvrir à 40 ans une boutique de bricolage  ?