Miquel Dewever-Plana

Membre de l’agence VU’, Miquel est devenu photographe dans les années 1990. C’est au Guatemala, pays qu’il arpente depuis plus de quinze ans, qu’il a réalisé ses premiers reportages sur les populations mayas.

Il a ensuite suivi les conséquences du conflit armé qui a ensanglanté le pays, approchant la guérilla, partageant le quotidien des réfugiés et recueillant le témoignage des familles de victimes du génocide maya par l’armée régulière. Depuis 2007, Miquel Dewever-Plana photographie et documente la violence endémique qui frappe le Guatemala, la guerre des gangs et la corruption généralisée.

Films dans la base

Alma, une enfant de la violence

Alma a appartenu pendant 5 ans à l’un des gangs les plus violents du Guatemala, pays aujourd’hui décimé par une guerre qui ne dit pas son nom. Une confession sans fard, les yeux dans les yeux. Un témoignage unique, dans lequel les mots de la jeune femme ouvrent sur les images de ses souvenirs, du quotidien du Guatemala et de l’intérieur des gangs.

Alma, une enfant de la violence

Alma a appartenu pendant 5 ans à l’un des gangs les plus violents du Guatemala, pays aujourd’hui décimé par une guerre qui ne dit pas son nom. Une confession sans fard, les yeux dans les yeux. Un témoignage unique, dans lequel les mots de la jeune femme ouvrent sur les images de ses souvenirs, du quotidien du Guatemala et de l’intérieur des gangs.