Walid Tayaa

Né à Tunis le 12 juillet 1976, Walid Tayaa, après des études de sociologie, adhère à la Fédération Tunisienne des Cinéastes Amateurs - FTCA ainsi qu’à la Fédération Tunisienne des Ciné-Clubs - FTCC. Il réalise des courts-métrages amateurs et participe à des festivals internationaux indépendants. Il est 1er assistant réalisateur sur plusieurs productions avant de signer, en 2006, son premier court-métrage professionnel : Madame Bahja, qui lui vaut une sélection dans la section « Tous les Cinémas du Monde » au festival de Cannes.

Il prend part à plusieurs stages et workshop dans plusieurs pays. Il suit la formation continue de la FEMIS (France) en 2007. En 2009, il réalise deux courts-métrages : Prestige et Vivre.

(source : Maghreb des films)

Films dans la base

Dora Bouzid : une tunisienne, un combat

Portrait de Dorra Bouzid, dès ses débuts de journaliste nationaliste et féministe dans la revue Jeune Afrique. Elle a également participé à la création de huit autres médias dont Faiza, le premier magazine féminin arabo-africain. Elle a collaboré à une trentaine de publications tunisiennes et étrangères, et créé la section Danse au Festival de Carthage.

Journal d’un citoyen tunisien

Journal personnel d’un jeune réalisateur tunisien, regards croisés sur la Tunisie d’antan et celle d’aujourd’hui. Un voyage à travers l’enfance, les parents, la jeunesse, la politique et le cinéma…