Jean-Baptiste Mathieu

Après des études de sociologie et de cinéma, Jean-Baptiste Mathieu réalise des documentaires pour différentes chaînes de télévision. Dans ses films, il explore le processus de création artistique (arts plastiques, théâtre et musique).

Pour Arte, il tourne des recréations de spectacle vivant, notamment Oncle Vania de Tchekhov, d’après la mise en scène de Julie Brochen avec Jeanne Balibar, et Le Petit Chaperon rouge, d’après un spectacle musical de Georges Aperghis.

Parallèlement, Jean-Baptiste Mathieu s’intéresse également à la mémoire. Produit à l’occasion d’une soirée thématique d’Arte, Mémoire de fer parcourt les ruines de la sidérurgie lorraine, tandis que Bonheur maximum garanti revisite les Trente Glorieuses à partir d’archives, de films amateurs ainsi que de films industriels et publicitaires de l’époque.

Par ailleurs, il réalise également des clips musicaux et Mer agitée, un court-métrage de fiction avec Jean-Luc Bideau, avant de tourner Comme un seul homme, vertigineux solo d’un acteur qui recrée un monde avec les moyens du bord.

Films dans la base

Et si nos villes avaient des ailes ?

Se déplacer aujourd’hui en ville tourne vite au cauchemar. Comment résoudre nos problèmes de transport ? Dans ce film, trois têtes chercheuses explorent des pistes originales pour l’avenir : un scientifique qui s’inspire de science-fiction, un urbaniste qui joue aux petites voitures et un artiste qui invente les utopies de demain.