Marianne Roussy

Née le 17 décembre 1972 à Genève, Suisse.

Après avoir étudié durant trois ans à Bruxelles, diplômée de l’INSAS (Intitut National Supérieur des Arts du Spectacle et techniques de diffusion) en section son, elle s’installe à Paris, France.

Elle commence comme stagiaire son sur « Le Bossu » de Philippe De Broca avec comme ingénieur du son Henri Morelle.

Après plusieurs films à ce poste (« Asterix et Obelix » de Claude Zidi, « Vatel » de Roland Joffé) elle devient perchwoman sur le film « Vivante » de Sandrine Ray avec comme ingénieur du son Jacques Pibarot.

Elle a travaillé sur des films comme : « Michel Vaillant », « San Antonio », « L’entente cordiale », « L’antidote », « Dialogue avec mon jardinier », etc…

Elle travaille aussi comme ingénieur du son sur des courts et moyens métrages (« Eternity », « Apnea » et « Le troisième monde » de Steve Moreau, « Telma demain » de Anna Da Palma), des publicités et des secondes équipes de long-métrage.

Son amour des rencontres et des voyages l’a poussé vers le documentaire avec notamment les films de Carine Lefebvre « Corps et âme »(sur l’engagement religieux), « Nuits blanches à l’hôpital » (sur les infirmier(e)s), « Les larmes de la terre » de Ana Vivas (sur des indiens colombiens), « Kint » de Olga Baillif (sur une famille hongroise réfugiée).

En 2005 afin d’aider un ami, elle part seule tourner un film de soutien en Bolivie à La Paz, le film s’intitule « Prisonnier pour la liberté ».

En 2007, elle co-réalise le documentaire de 52 min « Dans la peau d’un éducateur » avec Carine Lefevbre-Quennell pour la société Point du Jour et qui sera diffusé en Octobre 2007 sur la chaîne Francce 5. Elle travaille comme perchwoman sur le premier film de Sophie Laloy « Je te mangerais »

En 2008 ellle termine comme réalisatrice un documentaire de 74 min intitulé « Le Paradis de Sandra » sur une jeune Colombienne Sandra Liliana Sanchez.

Films dans la base

Paradis de Sandra (Le)

La parcours de Sandra, habitante d’un bidonville de Bogota, qui sa bat pour améliorer le sort de ses voisins.