Agence algérienne pour le rayonnement culturel

http://www. aarcalgerie.org

 Département Cinéma et Audiovisuel  responsable : Nabila Rezaïg,  tél : 00 231 21 94 57 69,  e-mail:nabila.rezaig@aarcalgerie.org

Films dans la base

Zone interdite

Ahmed Lallem, 1973

Le film observe le ferment de la révolte et l’apparition des premiers militants nationalistes dans un village algérien à la veille de la guerre d’indépendance.

Noua

Abdelaziz Tolbi, 1972

La veille du 1er Novembre 1954 dans un village des Aurès où règne une misère insondable. Contre les pauvres, il y a les administrateurs coloniaux et les Algériens possédants. Noua, amoureuse du fils d’un vieux paysan dépossédé de ses terres, doit être vendue à un riche propriétaire.

Si jeune paix (Une)

Jacques Charby, 1964

Premier long-métrage de fiction produit en Algérie à l’indépendance, ce film aborde un des problèmes les plus préoccupants au lendemain de la guerre : celui de l’enfance. Les enfants, la liberté retrouvée, ne savent pas encore jouer “à la paix”, ils jouent tout naturellement “à la guerre”.

Voix du peuple (La)

Mohammed Lakhdar-Hamina, Djamel Chanderli, 1961

Le film évoque les causes profondes du conflit armé, en le réinscrivant dans l’histoire du combat nationaliste contre la colonisation et rappelle que le combat pour l’indépendance est bien antérieur au 1er novembre 1954.