Les grands films classiques

 49, avenue Théophile Gautier  75016 Paris  Tél : 09.51.54.38.05  @ : grands.films.classiques@hotmail.fr

Programmation assurée par Action/ théâtre du temple

4 rue Lanneau

75005 Paris

Vincent Dupré : 01 43 26 70 40

theatredutemplevincent@ hotmail.fr

Films dans la base

Enfants de Russie (Les)

Jaime Camino, 2004

Pendant la guerre civile espagnole, des enfants de combattants républicains sont envoyés par leurs parents et pour leur sécurité en URSS.

Ile aux fleurs (L’)

Jorge Furtado, 1989

Douze minutes qui suffisent pour mettre en branle les rouages indéfectibles du commerce mondial.

Annie Hall

Woody Allen, 1977

À l’aube de ses quarante ans, Alvy Singer fait le bilan de la situation. Une introspection sur sa dernière rencontre, Annie Hall, qui vient de le quitter, et un hommage à la ville qu’il aime, New York.

Je t’aime, je t’aime

Alain Resnais, 1968

Claude Ridder, rescapé d’une tentative de suicide, représente un cas qui intéresse les savants. Puisqu’il a vécu entre la vie et la mort, il est le cobaye idéal pour un voyage dans le temps. Claude accepte de se soumettre à l’expérience.

Blow up

Michelangelo Antonioni, 1967

Dans un parc de Londres, un jeune photographe surprend ce qu’il croit être un couple d’amoureux. Il découvre sur la pellicule une main tenant un revolver et un corps allongé dans les buisssons…

Bombe (La)

Peter Watkins, 1966

Une bombe atomique soviétique tombe sur le Kent. Description minutieuse et sobre des effets immédiats et à court terme.

Raisins de la colère (Les)

John Ford, 1940

Ce film fort raconte l’histoire de la famille Joad, lors de la Grande dépression américaine marquée par les séquelles de la crise économique et le Dust Bowl dans le sud du pays. Il raconte la vie des Américains poussés sur les routes et plongés dans la misère pendant la crise économique de 1929 lorsqu’ils sont chassés de leurs terres par les banques qui prennent possession de leurs biens fonciers.

Règle du jeu (La)

Jean Renoir, 1939

Christine, La femme du marquis de la Chesnaye a invité en Sologne son amoureux Octave et son ami Jurieu qui vient de battre le record de la traversée de l’Atlantique en avion.

Nuit à l’opéra (Une)

Sam Wood, 1935

Un des films les plus burlesques des Marx avec la célèbre scène de la cabine de bateau.

Chien andalou (Un)

Luis Buñuel, 1929

Le chef-d’œuvre du cinéma surréaliste. Un énigmatique cadavre exquis, radical et provocant, fruit de la rencontre entre deux génies : Dali et Buñuel. Tout commence sur un balcon ou un homme aiguise un rasoir… La suite est une serie de metamorphoses surrealistes.

Caméraman (Le)

Edward Sedgwick, 1928

Les mille et un gags provoqués par un cameraman enthousiaste mais maladroit.

Maître du logis (Le)

Carl Theodor Dreyer, 1925

Tournée vers la fin de la période danoise de Carl Dreyer, une très expressive comédie sur les maris tyranniques.

Nanouk l’esquimau

Robert J. Flaherty, 1922

La vie des Esquimaux dans le Grand Nord canadien. Ce film reste dans l’histoire du cinéma comme l’invention du genre documentaire.