Dernière migration (La)

Un film de Zhong Yan, Huang Lingping

 2008  France  Documentaire d’information/Reportage  Prise de vue réelle  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VOSTF (chinois)

 Scénario : Zhong Yan , Huang Lingping  Image : Huang Lingping , Li Yun , Wang Ying  Son : Zhong Yan  Montage : Axelle Schatz, Huang Lingping , Zhong Yan

Producteurs :
ICTV Solferino (17, rue du Colisée, 75008 Paris, Tél : 01 64 03 70 98, Fax. : 01 64 03 71 01, contact@ictv-solferino.com)
Guangxi Télévision (Coordonnées inconnues)
Distributeur :
ICTV Solferino (17 rue du Colisée, 75008 Paris, Tel. 01 64 03 70 98, Fax. 01 64 03 71 01)

Les derniers semi-nomades chinois vivent dans la province de Guangxi, au sud-ouest de la Chine. Toutes les deux ou trois générations, ils effectuent une migration de plusieurs centaines de kilomètres. Ce documentaire suit la tribu des Guoshans qui fait partie de l’ethnie des Yaos. Elle se compose de vingt-trois familles qui, à la fin des années 1990, vivaient encore de la chasse et de la cueillette. Bien que ne possédant pas de terres, elles avait pour habitude de vivre en autarcie dans les hauteurs des montagnes reculées de cette province.

C’est au printemps 2000 que les élus locaux ont décidé de les inciter à s’installer définitivement au pied de la montagne, sur un terrain que le gouvernement avait acheté pour leur construire un nouveau village. Zuao Wenming, leur leader, accompagné de trente autres membres de la communauté, est venu en éclaireur : il s’agit d’apprendre à planter et à cultiver le riz. Alors qu’ils sont habitués à vivre et à travailler de manière individuelle, pour cette ultime migration qui doit faire d’eux des paysans sédentaires, ces hommes et ces femmes décident de former une coopérative, un collectif économique, partageant travail et revenus. C’est de ce mode de production, que les paysans chinois ont abandonné pendant les réformes des années 1980, qu’ils sont inspirés pour réaliser leur dernière « migration ».

Leurs premières expériences du travail collectif engendrent des conflits significatifs au sein de la communauté, au point que l’on se demande combien de temps le modèle va continuer à être opérant avant de reprendre leur existence passée, basée sur le travail individuel.

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Consulter les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés afin de voir si ce film en fait partie

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :

Le film dans la base TESSA (Transition, Économie sociale et solidaire, Alternatives)

Voir la fiche film