Laisse béton

Un film de Serge Le Péron

 1983  France  Fiction  Prise de vue réelle  88 min  Couleur  Mode de production : Cinéma

 Scénario : Serge Le Péron  Musique originale : Jean-Pierre Mas  Son : Jean-Louis Garnier  Montage : Jean-François Naudon

 Distribution artistique : Julien Gangnet, Khalid Ayad, Youcef Rajai, Noelle Ciccodicola, Manuela Gourary, Cherif Boudjelal, Christian Bouillette, Yann Dedet, André Julien, Danièle Dubroux, Cyril Spiga, , Daniel Langlet,, Jean-Pierre Kalfon, William Sabatier, Bertrand Migeat

Producteurs :
FR 3 cinéma (23 rue Royale, 17008 PARIS, tél: 01 53 75 32 32, fax: 01 53 76 23 80, france3cinema@france3.fr)
Les films de l’Atelier (coordonnées inconnues à ce jour)
Distributeur :
Miss Luna Films (101 avenue Victor Hugo, 92100 Boulogne Billancourt, Tel. 01 48 25 42 11, Fax. 01 55 60 00 27, contact@misslunafilms.fr)

Ensemble à l’école, Brian et Nourredine passent en réalité la plupart de leur temps à faire l’école buissonnière. Pour chaparder dans une grande surface des objets divers qu’ils revendent ensuite à Mick, un receleur qui, d’ailleurs, est loin de leur faire des cadeaux. Mais Brian et Nourredine ont besoin d’argent pour réaliser leur rêve d’évasion. Ce rêve, c’est la Californie où Brian a vécu avec ses parents il y a plus de dix ans lorsqu’il était tout bébé, avant de venir échouer dans ce quartier parisien sans charme en bordure du boulevard périphérique. Brian, qui vit avec sa mère, pense sans arrêt à son père qu’il connaît mal, rocker des années 60 actuellement en prison; Nourredine, qui ne supporte guère un père sans nuance, est en admiration devant Rachid, son grand frère, champion de boxe américaine. Autour d’eux, « Jerry Lewis », un garçon de leur âge sans attache, et Mini Meuf, une bonne copine. Mais Brian et Nourredine sont généralement seuls, livrés à eux-mêmes. Malgré les difficultés, leur pécule croît. Jusqu’au jour où Brian se fait prendre. A la suite du chantage d’un policier à propos de la situation de son père, Brian dénonce Nourredine. L’amitié est brisée. Et Brian regrette aussitôt sa démarche, identique à celle que Mick a faite jadis, il l’apprend maintenant, et qui a mené son père en prison. Bientôt, un affrontement a lieu entre Brian et Nourredine pour régler cette affaire. Brian a le dessus; Rachid intervient pour que le combat cesse. Au moment où des policiers arrivent, envoyés par Mick à la suite de l’incendie de son magasin, Brian tombe sur une pierre. On le transporte inanimé. Lorsqu’il ouvre les yeux, son père est là qui a obtenu une permission de sortie. Brian voit sa tête qui se fond dans le blanc de l’écran de ses rêves.

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Consulter les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés afin de voir si ce film en fait partie

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :