L’affaire collective (Colectiv)

Un film de Alexander Nanau

 2019  Roumanie, Luxembourg  Documentaire  Prise de vue réelle  109 min  Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF (roumain)

 Scénario : Antoaneta Opris, Alexander Nanau  Musique originale : Kyan Bayani  Son : Angelo Dos Santos, Michel Schillings, Florin Tabacaru, Mihai Grecea  Montage : Alexander Nanau, George Cragg, Dana Bunescu

 Participants : Catalin Tolontan, Camelia Roiu, Tedy Ursuleanu, Mirela Neag, Vlad Voiculescu, Razvan Lutac, Narcis Hogea, Nicoleta Ciobanu

Producteurs :
Alexander Nanau production (Modersohn-Becker-Ring 100, 38446 Wolfsburg, ALLEMAGNE, @ : alex.nanau@gmail.com)
Samsa Film (238C, rue de Luxembourg, L-8077 Bertrange Luxembourg, 00352 451960-1, samsa@samsa.lu)
Distributeur :
Sophie Dulac Distribution (Tél : 01 44 43 46 05, Mail : sddistribution@wanadoo.fr)

Après un tragique incendie au Colectiv Club, discothèque de Bucarest, le 30 octobre 2015, de nombreuses victimes meurent dans les hôpitaux des suites de blessures qui n’auraient pas dû mettre leur vie en danger. Suite au témoignage d’un médecin, une équipe de journalistes d’investigation de la Gazette des Sports passe à l’action afin de dénoncer la corruption massive du système de santé publique. L’Affaire collective suit ces journalistes, les lanceurs d’alerte et les responsables gouvernementaux impliqués, et jette un regard sans compromis sur la corruption et le prix à payer pour la vérité.

Extraits de la note de soutien de la Ligue des droits de l’Homme

« Cette affaire est un traumatisme national et le réalisateur roumain Alexander Nanau, qui vivait en Allemagne, décide début 2016 de revenir à Bucarest pour suivre l’enquête : « J’ai été témoin, dit-il, de la fabrication d’un mensonge d’Etat dans les jours qui ont suivi la tragédie ». Il va filmer pendant plusieurs mois le travail de recherche des journalistes. Le père d’un jeune homme décédé à Vienne d’une infection nosocomiale contractée à Bucarest lui donne accès à d’autres familles de victimes qui acceptent de témoigner à leur tour. Progressivement, les enquêteurs de la Gazette des Sports mettent au jour un réseau complexe de mensonges et de corruption à l’intérieur du système de santé. Il apparaît que les blessés ont succombé à des maladies nosocomiales dues à un trafic frauduleux de produits désinfectants, qui touche de nombreux établissements depuis plusieurs années. »

[…]

« Le film ne se borne pas à la dénonciation d’un scandale sanitaire et de la corruption du système de santé roumain, il témoigne de façon implacable de la défaillance d’une démocratie et de l’importance de la liberté de la presse. Les tentatives de mettre fin à cette corruption généralisée seront désavouées quelques mois plus tard dans les urnes. »

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 5,4 Mio)
Vidéo à voir en ligne :
Plateforme CinéMutins :

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Découvrir les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés sur le site d’Autour du 1er mai

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :

Pour aller plus loin

La Ligue des droits de l’Homme soutient le film : lire la note de soutien