Affiche du film © CinéMutins

Premier mai à Saint Nazaire (Le) (Cinq colonnes à la une)

Un film de Marcel Trillat, Hubert Knapp

 1967  France  Reportage ou documentaire d’information  Prise de vue réelle  20 min  Mode de production : Télévision  VF

 Scénario : Marcel Trillat, Hubert Knapp

Producteur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 28 avril 2022

Saint-Nazaire, 1er mai 1967, le muguet distribué aux travailleurs avant le meeting a le parfum de la victoire. Depuis deux mois, 3200 ouvriers des Chantiers de l’Atlantique, de ses entreprises sous-traitantes et de Sud-Aviation étaient en grève. Ce jour de fête du travail, un accord a été signé entre organisations syndicales et patronat. Celui-ci a concédé l’augmentation de salaire revendiquée. Pendant quatre jours, la caméra a enregistré les derniers temps forts de ce mouvement qui aura marqué les esprits pour longtemps, tant l’épreuve vécue pendant deux mois, que la solidarité qui s’est développée entre les grévistes et la population nazairienne. Le film fut censuré et ne fut jamais diffusé.

Pour découvrir ce film

Plateforme CinéMutins :
Voir le film en VOD

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Ensemble
Syndicats in Ensemble
D’hier à aujourd’hui, questionner le travail
Cinéma censuré et liberté d’expression
Dans la sélection filmographique :
Du pôle d’emplois à la France qui travaille : pour une fête du travail (émancipateur) ?
Projeté dans les festivals :
Résistances - Festival International de Films (Foix)
Journées cinématographiques dionysiennes « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? » (Cinéma L’Écran, Saint-Denis)
Festival de cinéma de Douarnenez : Gouel ar Filmoù (Douarnenez)
Film en lien :
Chantiers navals : l’expérience de Saint-Nazaire (Cinq colonnes à la une)