Affiche du film © Quark Production

Maison neuve (La)

Un film de Ariane Doublet

 2005  France  Reportage ou documentaire d’information  Prise de vue réelle  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

 Scénario : Ariane Doublet  Image : Ariane Doublet  Son : Graciela Barrault  Montage : Sophie Mandonnet

Producteurs :
Distributeur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 3 avril 2023

Vattetot-sur-mer, Seine-Maritime. Philippe arpente un terrain où jadis il faisait paître ses vaches, en indiquant à chaque pas l’emplacement des pièces du pavillon qu’il va faire construire. C’est à peine à cent mètres de la ferme où il a vécu pendant 45 ans…

À la retraite depuis que son propriétaire lui a donné congé, il a décidé d’adopter le confort moderne. Des premiers coups de pioche pour la mise en place des fondations en compagnie d’ouvriers turcs à l’installation définitive, Ariane Doublet a suivi le vieil homme, accompagné par sa fille, dans toutes les étapes de la construction et du déménagement.

Adoptant une tonalité mi-drôle, mi-nostalgique, Ariane Doublet filme ainsi les aléas de ce changement de vie radical : la vente des dernières vaches et du tracteur, les visites de Philippe au chantier, qui discute avec les ouvriers turcs et met parfois la main à la pâte, le déménagement des meubles à même la remorque… Une invitation à réfléchir sur la lente dissolution du mode de vie paysan et sur la mutation des campagnes, désormais rattrapée par les lotissements.

L’avis de Tënk

« Tout de suite, on reconnaît la joie de celui qui marche sur un pré où ne pousse que de l’herbe et qui dit : “ici, ce sera la maison, la porte d’entrée, etc.“ Philippe va faire construire sa maison en face de l’ancienne ferme où il vivait, locataire, tout au long de ses années de travail. La jubilation qu’il éprouve avec nous à chaque étape de cette expérience a la beauté de l’enfance alors même qu’il s’agit d’avoir enfin, à la retraite, une maison à soi, moderne, neuve. Chaque scène, pleine d’humour et d’émotion, raconte comment Philippe accompagne cette construction qu’il fait faire, et à laquelle il participe comme un voyageur surpris et amusé. Cette étape qui suppose de se débarrasser de tout, des bêtes, des tracteurs, des machines est un rite de passage, empreint de sacré et de non retour.

La vie ne sera plus jamais la même… Celle de Philippe bien sûr, de ses voisins et amis mais aussi la nôtre… À la fin d’une vie de travail acharné avec les bêtes, contre les tempêtes et les cours du marché, on érige une maison neuve, un pavillon où vivre sans travailler… C’est une étape sur le chemin de la vie, peut-être aussi un signe des temps… » - Claire Simon (réalisatrice)

Pour découvrir ce film

Plateforme Tënk :
Voir le film sur Tënk

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Développement rural in Habiter le monde, découvrir le monde et sa diversité culturelle
D’hier à aujourd’hui, questionner le travail
Un logement in Habiter le monde, découvrir le monde et sa diversité culturelle
Être au monde, vivre avec ses semblables
Dans la sélection filmographique :
Filmographie en/de grève
Projeté dans le festival :
Cinéma du réel (Paris)
Film en lien :
Terriens (Les)