Affiche du film © Lucien Prod

Or bleu des Alpes (L’) : un bien menacé

Un film de Dorothée Adam

 2022  France  Reportage ou documentaire d’information  Prise de vue réelle  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

 Scénario : Dorothée Adam

 Participants : Frédéric Gillet, Jean-Baptiste Bosson, Julia Dusaucy, Emmanuel Nafrrechoux, Grégory Tourreau, Stéphane Tourreau.

Producteur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 10 janvier 2024

Sur le toit de l’Europe, dans les eaux glacées des Alpes, une poignée de scientifiques, plongeurs et alpinistes se lancent dans des explorations inédites. Du sommet du Mont-Blanc aux profondeurs des lacs d’altitude, tous poursuivent le même but : démontrer la vulnérabilité de notre ressource la plus précieuse, l’eau douce.

Et si, dès le début de son cycle, notre eau n’était pas si douce ?

La chaîne des Alpes agit comme un immense réservoir qui régule notre approvisionnement en eau. En hiver sous forme liquide ou solide, elle est stockée dans les glaciers, les lacs, et le sol des Alpes. À partir du printemps, libérée progressivement lors de la fonte des glaces et des neiges, elle vient alimenter de nombreux fleuves en aval quand l’homme et la nature en ont le plus besoin. C’est ce que l’on appelle le cycle de l’eau. Et c’est lui qui nous permet de vivre.

Ce documentaire nous plonge dans l’eau des Alpes, de son état solide à son état liquide, de l’amont à l’aval, de la glace aux torrents, de sa pollution à sa protection. Au cœur du château d’eau de l’Europe, des scientifiques, plongeurs et alpinistes, bravent le froid, l’altitude et les pentes escarpées pour étudier cette ressource haut perchée, et alerter sur sa vulnérabilité.
En suivant leurs combats, en les accompagnant au plus près de leurs défis, Dorothée Adam nous offre un film où aventure humaine, science et écologie se conjuguent pour nous alerter sur ce qui se joue directement à la source de notre eau, jusque dans les neiges éternelles que l’on croyait immaculées et qui malheureusement ne le sont plus.

Note d’intention de la réalisatrice

« L’eau est le grand enjeu du XXIe siècle. Aujourd’hui dans le monde, plus d’un milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et cinq millions meurent de maladies liées à la mauvaise qualité de l’eau. On pense que chez nous, ça n’arrivera pas et pourtant… J’ai fait ce film pour alerter, pour rappeler la vulnérabilité de l’eau et de notre environnement. »

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :
Bande-annonce

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Défense de l’environnement in Une seule planète, à protéger
Pollution in Une seule planète, à protéger
Eau in Une seule planète, à protéger
Sciences, techniques et société