Copain d’avant (Le)

Un film de Françoise-Renée Jamet, Laurent Marocco

 2013  France  Documentaire  52 mn  Couleur  Mode de production : Télévision

 Image : Laurent Marocco  Montage : Anthony Bellagamba

Producteurs :
Bonobo productions (Thierry Derouet, 20 rue Crespin du Gast, 75011 Paris, Tél : 01 46 36 83 17, Port : 06 80 92 44 69, @ : bonoboprod@yahoo.fr)
Cine Digital Productions (Tél : 09 50 24 63 47, Mobile : 06 82 74 75 15, @ : cinedigitalprod@icloud.com)
France Télévisions (Immeuble le Barjac, 1 Boulevard Victor, 75015 PARIS, Tel: 01 44 25 01 40, Fax: 01 44 25 01 42, Mail : ftdinternational(@)francetv.com)

Printemps 1968 : à Petit Laviers, près d’Abbeville en Picardie, le petit Thierry G. a à peine 10 ans quand sa mère lui demande de charger un fusil pour l’aider à tuer son père. Il est aussitôt arraché à son village et va vivre de foyer en foyer une vie d’enfant solitaire. Il tombe à la rue, à l’âge de 19 ans, à Paris. Mais il n’aura cesse de revenir « chez lui », dans ce Pays picard qu’il ne peut oublier. Pourtant personne ou presque, ne semble l’avoir revu.

 

Automne 2000 : Il a 42 ans et plus aucun espoir de retrouver une vie « normale ». Il réussit, les dernières années, à se re-socialiser dans un quartier de Paris qui est devenu « son territoire ». Il finit par jeter dans la poubelle d’un foyer d’accueil, un manuscrit de près de 450 pages avant de s’en aller mourir dans la rue.

C’est à partir de cette écriture - parfois violente, souvent poignante, toujours vraie - que se construit le film qui utilise en voix off les thèmes récurrents du manuscrit. Et le film avance entre moments d’évocations et réactions de ceux qui ont partagé son enfance picarde ainsi que de celle qui, travaillant au Samu social de Paris l’a suivi tout au long de sa vie de marginalisation.

Et la chape de silence se brise dans ce petit village de la Baie de Somme où les souvenirs sont revenus, comme des boomerangs. L’amitié se réveille. Avec les regrets et les remords. Poignants.

(Cine digital prod)

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :
FIPADOC (Biarritz)