Affiche du film © Local films

Au bonheur des planches

Un film de Yolande Josèphe

 2003  France  Documentaire  Prise de vue réelle  49 mn  Couleur  Mode de production : Télévision  VF

 Scénario : Yolande Josèphe  Image : Sylvia Calle  Son : Suzanne Newman  Montage : Muriel Breton  Musique originale : François Moni

Producteur :

Pour une projection non commerciale du film, consulter la page sur les diffuseurs spécialisés

Dernière mise à jour : 30 mai 2024

À l’automne 1997, à l’hôpital psychiatrique Charcot (Yvelines), sous l’impulsion d’infirmières, avec l’aide et le soutien du médecin chef Dejonghe et la complicité des comédiennes Isabelle Vazeille et Hélène Zanicolli, un atelier théâtre se met en place, ouvert aux patients et aux soignants. Six ans plus tard, Yolande Josèphe, qui a suivi cette aventure dès le début, filme les séances de lectures et de répétitions de l’atelier devenu la Troupe des planches à pins, où se retrouve une douzaine d’acteurs amateurs, libérés un instant de leur dimension pathologique ou de leur rôle professionnel.

Malades ou soignants, on ne connaît pas toujours leur statut quand ils apparaissent devant la caméra. On devine parfois. Voix lourde et pâteuse, un acteur et peintre confie : « Le théâtre, c’est l’aventure de la maîtrise de soi. » Sur le plateau, on le voit évoluer sous la houlette d’Isabelle Vazeille et d’Hélène Zanicoli, metteuses en scène énergiques, parmi d’autres apprentis comédiens dont le parcours reste secret. Tous miment, chantent, jouent, incarnent, se transforment, jusqu’au soir d’une représentation publique. À son bureau, le docteur Dejonghe, explique les nécessités et les bienfaits de l’entreprise, avec la disparition de l’exclusion et l’égalité des individus dans la constitution d’un groupe. « Le fou, dit-il, c’est toujours l’autre ! »… Des infirmières l’assurent : au fil de l’exercice théâtral, leur regard a changé, elles ont découvert leurs patients sous d’autres dimensions. Un jeune patient ajoute : « Tout d’un coup, je me suis senti comédien. Pas malade : comédien ! »

D’abord rattachée à l’hôpital Charcot, la troupe fait partie de l’ARAPS (Association pour la réflexion et l’action psychosociale communautaire) et est ouverte à tous les membres de cette association.

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :
Bande-annonce et film en VOD

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Théâtre in La création artistique sous toutes ses formes
Habiter son corps in Être au monde, vivre avec ses semblables
Se soigner, prendre soin de soi in Être au monde, vivre avec ses semblables
Dans la sélection filmographique :
Filmer la folie, quelle folie ?

Le film dans la base TESSA (Transition, Économie sociale et solidaire, Alternatives)

Voir la fiche film