Belfast

Un film de Kenneth Branagh

 2021  Royaume-Uni  Fiction  Prise de vue réelle  97 mn  N&B et Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF (anglais)

 Scénario : Kenneth Branagh  Musique originale : Van Morrison  Image : Haris Zambarloukos  Son : James Mather  Montage : Úna Ní Dhonghaíle 

 Distribution artistique : Jude Hill (Buddy), Jamie Dornan (Pa), Caitriona Balfe (Ma), Ciarán Hinds (Pop), Judi Dench (Granny)

Producteurs :
Focus Features (ÉTATS-UNIS)
TKBC Production (130 Shaftesbury Avenue, 2nd Floor, London, W1D 5EU, Royaume-Uni)
Distributeur :
Universal pictures vidéo (Avenue Maurice-Ravel, BP 104, 92164 Antony cedex, Tél : 01 44 15 66 15)

Buddy, 9 ans, vit au sein d’une famille de protestants d’Ulster durant « les troubles » des années 1960. En août 1969, une véritable guerre des religions embrase l’Irlande du Nord et les protestants, majoritaires, entendent chasser les catholiques. Alors qu’il mène une vie d’enfant, s’essayant à l’amour et la bagarre comme les grands, Buddy va soudainement être pris de court par les réalités de la vie et des évènements. Bouleversé, il observe son lieu de vie devenir la propriété de diverses milices qui instaurent leurs propres lois…

Belfast est un film autobiographique britannique : Kenneth Branagh s’est librement inspiré de sa propre enfance pour écrire le film. « Cinéaste (et acteur) populaire depuis plus de trente ans, Branagh ne peut, ne veut se contenter d’une autofiction centrée sur lui-même. Le film de sa vie est aussi le manifeste de ce rassembleur emblématique du cinéma et de la scène britanniques, avec un pied à Hollywood et un sens du divertissement grand public. L’idéalisation assumée du passé familial culmine avec le regard porté sur les parents. […] Leur séduction, leur perfection en tout point désignent, d’emblée, un autre horizon que l’évocation historique réaliste. Plus le film avance, plus il emprunte aux genres de cinéma populaire entraperçus dans les salles de Belfast en 1969. Un numéro de comédie musicale interprété par ces parents de rêve s’insère donc parfaitement parmi les dernières scènes, au son d’un tube éloquent de la fin des années 1960 : Everlasting Love. » (Télérama)

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :