The Song of the Shirt

Un film de Jonathan Curling, Sue Clayton

 1979  Royaume-Uni  Documentaire  Prise de vue réelle  135 mn  N&B et Couleur  Mode de production : Cinéma  VOSTF (anglais)

 Scénario : Sue Clayton, Jonathan Curling  Musique originale : Lindsay Cooper  Image : Jonathan Bloom, Anne Cottringer, Ieuan Morris  Montage : Frances Mclean

Producteur :

Ce projet ambitieux se penche sur l’histoire des femmes travaillant dans le secteur de la couture au XIXe siècle à Londres, sur lesquelles de célèbres poètes ont écrit et les philanthropes se sont extasiés. Le gouvernement britannique lui-même a fini par s’intéresser à elles, ce qui a donné lieu à l’adoption d’une des premières législations visant à protéger les travailleuses.

Cet objet mêlant reconstitution et archives a été réalisé à la fin des années 1970 grâce à la participation de plus de 200 acteurs, techniciens, musiciens, artistes, historiens et universitaires, groupes de femmes et syndicats. Le titre du film reprend celui d’un poème que Thomas Hood a écrit en 1843 pour dénoncer les conditions de travail des couturières à Londres. Les réalisateurs ont également eu recours aux textes de débats politiques de l’époque, aux feuilletons parus dans la presse, aux chansons, à des articles de journaux : une grande partie de la matière sonore date ainsi du milieu du XIXe siècle.

L’avis de Tënk

« Un film-essai surprenant sur le travail des femmes dans le Londres du XIXe siècle. Ce récit féministe des origines de l’État-providence prend la configuration d’un documentaire stratifié et polymorphe, basé sur la prolifération des écrans, la rétroprojection de textes et d’images, et un jeu d’acteur distancié. Le va-et-vient entre différents lieux, différentes époques et informations éclaircit les contradictions propres au marché du travail et produit une réinvention du passé des femmes. La combinaison d’un contenu politique implacable et d’une forme disloquée et perturbante, distingue The Song of the Shirtde ses contemporains, et des nos contemporains également… Une leçon d’histoire et de cinéma. » - Federico Rossin (historien du cinéma, programmateur indépendant)

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :
Plateforme Tënk :

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Projeté dans le festival :