Internet, la pollution cachée

Un film de Coline Tison, Laurent Lichtenstein

 2015  France  Documentaire d’information/Reportage  Prise de vue réelle  52 min  Couleur  Mode de production : Télévision  VF, VOSTF (français)

Producteur :
Dahu production (6 rue de l’annexion, 74000 Annecy, Tél : 06 13 69 83 06, @ : guillaume@dahuproduction.com)
Distributeur :
Editions montparnasse (12 villa Cœur de Vey, 75014 Paris, téléphone : 01 56 53 56 53, fax : 01 56 53 56 59, mail : accueil@editionsmontparnasse.fr)

Aujourd’hui, 2,5 milliards de personnes sont connectées dans le monde et la moindre de nos activités est enregistrée grâce au réseau mondial. Propre en apparence, le monde virtuel est beaucoup plus polluant qu’on ne l’imagine.

En effet, les « datacenters », ces usines qui stockent les informations et fonctionnent jour et nuit, ont des besoins immenses en électricité et utilisent parfois des énergies électriques polluantes comme le charbon ou le nucléaire.

De la musique aux vidéos, en passant par nos mails et les réseaux sociaux, notre consommation énergétique virtuelle a un impact direct sur l’environnement.

La conscience écologique dépasserait-elle enfin les frontières de notre monde réel ?

C’est l’histoire de Rebecca et de son double numérique. Cette petite fille qui vient de naître a déjà une identité virtuelle. Fil rouge de ce documentaire, elle incarne ce début de XXIe siècle qui a vu Internet envahir nos vies : la moindre de nos activités, comme payer nos impôts, acheter un livre, commander des fleurs, est numérisée, informatisée et circule via le réseau.

Aujourd’hui, 247 milliards de mails transitent chaque jour par la Toile. Une façon plus économique et moins polluante de communiquer, pourrait-on penser : il n’en est rien ! « Internet, c’est avant tout une infrastructure de réseaux lourde, ce sont des millions de kilomètres de cuivre, de fibre optique. » rappelle Jean-Luc Vuillemin, directeur réseau chez Orange.

Pierre angulaire du système, le data center est le centre qui permet de traiter les données, de les stocker, puis de les réorienter vers leurs destinataires. Or, les besoins en électricité de cette base névralgique qui fonctionne jour et nuit sont énormes, parfois autant que ceux d’une grande ville ! Seule façon d’assurer à la fois la ventilation des milliers de serveurs en surchauffe et d’alimenter les générateurs qui prémunissent contre les coupures d’électricité…

Pour découvrir ce film

Vidéos à voir en ligne :
Plateforme Imago :

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Découvrir les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés sur le site d’Autour du 1er mai

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :

Pour aller plus loin

Web développement durable

Deux articles du Monde : " Les centres de données informatiques avalent des quantités croissantes d’énergie " et « Internet, la pollution cachée »