Leviathan

Un film de Lucien Castaing-Taylor, Véréna Paravel

 2012  États-Unis, France, Royaume-Uni  Documentaire  87 mn  Couleur  DCP  Mode de production : Cinéma  VOSTF (anglais)

 Musique : Ernst Karel  Image : Lucien Castaing-Taylor, Verena Parave  Son : Lucien Castaing-Taylor, Verena Parave  Montage : Lucien Castaing-Taylor, Verena Parave

Producteur :
Arrête ton cinéma (24 Quincy street, 02138 Cambridge, Angleterre, @ : arretetantecinema@gmail.com)
Distributeur :
Independencia (20 rue des Petites Écuries, 75010 Paris, @ : distribution@independencia.fr)
Distributeur institutionnel :
ADAV (41 rue des Envierges, 75020 Paris, Tél : 01 43 49 10 02, Fax : 01 43 49 25 70, @ : contact@adav-assoc.com)

En embarquant sur un chalutier au large des côtes de Boston pour dresser le portrait d’une des plus vieilles entreprises humaines, les cinéastes et anthropologues Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor témoignent, dans un flot d’images sidérant, de l’affrontement qui engage l’homme, la nature et la machine. Tourné à l’aide d’une dizaine de caméras numériques ballottées au gré du vent et des vagues, sanglées aux corps des pêcheurs, aux cordages du bateau, gommant tous repères, et où la mer et le ciel finissent par se confondre, ce documentaire nous avertit des menaces de la pêche intensive autant qu’il révèle la beauté foudroyante des entrailles de l’océan.

L’avis de Tënk

« Filmé à bord d’un bateau de pêche au large des côtes de Boston, Leviathan repousse les limites du filmable : les deux cinéastes et anthropologues américains décrivent le mécanisme écrasant et déshumanisant de l’économie du profit, en partant des théories de Hobbes et en utilisant une douzaine de caméras Go-Pro fixées sur des filets de pêche ou jetées à la mer. En dehors de toute référence anthropocentrique, le spectateur se trouve plongé dans une expérience panique, désorientante et totalisante, parmi des flots d’étoiles de mer, des volées de mouettes glissant à la surface de l’eau et des poissons se débattant dans les filets. Une œuvre d’une extraordinaire innovation formelle et d’une puissance visuelle, capable de souligner à chaque nouveau plan la nécessité pour tout projet de documentaire ethnographique d’axer ses préoccupations méthodologiques sur la manière de filmer quelque chose d’inconnu. Un film radical et novateur, un jalon dans le cinéma contemporain, dont on parlera longtemps. » - Daniela Persico, Programmatrice du festival du film de Locarno

Pour découvrir ce film

À télécharger :
Dossier de presse (PDF - 150 Kio)
Vidéo :
Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :