Pieds sur terre (Les)

Un film de Antoine Bonzon

 2017  France  Documentaire d’information/Reportage  Prise de vue réelle  66 mn  Couleur  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Antoine Bonzon  Image : Matthieu Faivre, Antoine Bonzon  Son : Antoine Bonzon, Louis Fontanay, Olivier Beaud  Montage : Sophie Réthoré

Producteur :
Kaméléon production (7 rue des Cras, 25000 Besançon, Tél : 09 50 03 04 72, @ : docu@kameleonprod.fr)

Après des années de difficulté, Nicolas, Claude, Seydoux et Anne-Sophie viennent de signer un contrat de travail d’insertion aux Jardins de Cocagne. Ils vont désormais découvrir le métier de jardinier au sein de cette structure maraîchère biologique.

Ce documentaire nous dévoile un nouveau visage du chômage. En effet, dans leur face à face avec la nature, ces apprentis jardiniers nous confient leurs combats pour se reconstruire et lutter contre une société déshumanisée. Saison après saison, dans le travail de la terre, on lutte, on rêve, on tente une dernière fois de faire germer un sens à sa vie…

Note d’intention du réalisateur

« Lorsque je découvre les Jardins de Cocagne en 2010, notre pays est depuis quelques années dans une séquence politique prônant la force du travail et la France du mérite. En miroir, un discours culpabilisant les chômeurs se développe. Ils deviennent les profiteurs d’un système alors que leur nombre continue d’augmenter. La presse, les milieux politiques traitent le chômage de manière froide et statique. Mais on oublie quelque chose d’essentiel : derrière ces valeurs tendancielles il y a des hommes et des femmes, des réalités concrètes dont on ne sait pas grand-chose. Je décide alors d’aller à leur rencontre et de leur donner la parole…» - Antoine Bonzon

L’avis de Tënk

« Prendre soin, de la terre et des hommes, tel est l’objet du réseau des Jardins de Cocagne. Le film propose une immersion dans le premier jardin créé et rend sensible tout l’intérêt de remettre les mains dans la terre, de se réapproprier les savoir-faire de la culture maraîchère, de faire à plusieurs, d’écouter son rythme propre comme celui de la nature, loin de la folie des managers hors sol et des vies brisées. Ce film représente aussi, quelque part, une réponse concrète, parmi d’innombrables à imaginer, à l’hypothèse théorique de Bruno Latour formulée dans son court essai Où atterrir ? : comment, dans la situation présente, remettre les pieds sur terre. » - Brieuc Mével (coordinateur réseau d’éducation populaire à l’environnement et au développement durable)

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :
Plateforme Tënk :

Vous souhaitez organiser une projection non commerciale du film ?

Consulter les catalogues d’organismes de diffusion spécialisés afin de voir si ce film en fait partie

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :

Le film dans la base TESSA (Transition, Économie sociale et solidaire, Alternatives)

Voir la fiche film