Voix du vent (La) - Semences de transition

Un film de Carlos Pons

 2012  France, Espagne  Documentaire  90 mn  Couleur  Fichier numérique  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Carlos Pons  Image : Carlos Pons  Son : Carlos Pons

Producteurs :
Mosaic Project (Cami de la Cova Talla 6, Xabia, Alicante, ESPAGNE, @ : info@mosaicproject.net)
Grain Guérilla films (Coordonnées inconnues à ce jour)

Jean-Luc Danneyrolles, agriculteur de Provence et Carlos Pons, réalisateur espagnol, organisent un voyage vers Grenade à la rencontre du mouvement social alternatif, entre agro-écologie et changement de paradigme. Ils partent lors des grands froids de février 2012, avec pour tout moyen d’échange et seule richesse des semences paysannes.

Le témoignage d’un mouvement qui prend de l’ampleur. Un autre monde est en marche, ici et maintenant.

Jean-Luc est producteur de graines biologiques et naturelles provenant de plus de 250 variétés, classiques, anciens et rares. Il prend soin, depuis 27 ans, de deux hectares de terres dans le parc naturel du Lubéron, en Provence. Il appelle son jardin « Le Potager d’un curieux », tant il est plein d’actes, de pensées, de réflexions et de poèmes.

Le déroulé du film suit le cours du voyage, de manière chronologique. Les jours s’égrènent alternant visites de sites, rencontres, instants de contemplation, réflexions. Il suit également une histoire symbolique du changement, des cycles humains replacés dans les cycles constants de la nature. Dans le film, chaque partie du cycle botanique retrace un moment de la prise de conscience des individus ou d’une phase d’organisation d’un collectif.

[La voix du vent, semences de transition} est une vision résolument positive sur l’évolution socio-environnementale de la société, un appel à la créativité et à l’initiative, à l’autonomie des individus dans le collectif. C’est également un appel au respect de la nature, à la contemplation poétique, à la prise de conscience du lien qui unit l’ensemble de la biosphère.

(D’après Sciences en Bobines)

L’objectif du film selon le réalisateur

« Le film repose sur une démarche expérimentale : utiliser le langage audiovisuel pour transmettre des sensations et des concepts. Le sujet concerne une histoire du changement, des cycles humains replacés dans les cycles constants de la nature. […] Les semences échangées lors de notre voyage sont utilisées comme le fil conducteur de nos rencontres. Nous établissons à travers elles un lien entre les quelques projets alternatifs que nous avons visités, et l’ensemble des projets qui germent et se multiplient autour de la Méditerranée occidentale, et partout à travers le monde.

Dans ce voyage collectif, de nombreuses expériences personnelles ou collectives permettront d’aborder des sujets entrecroisés autour de l’agroécologie, la permaculture, la décroissance, la coopération, l’autonomisation personnelle et populaire, etc. Plus globalement nous souhaitons témoigner de ce mouvement de pensée actuel dirigé vers le changement de paradigme post-capitaliste.

L’idée est de chérir l’espoir que le monde va finalement évoluer au-delà de l’égoïsme, du matérialisme, de la corruption et la concurrence, de surmonter des siècles d’oppression, pour aller vers quelque chose de nouveau, où la reconnexion profonde avec la nature et un radical changement dans notre traitement vers elle et tous les êtres vivants peuvent être la clé. »

Le film est réalisé sous la licence Créative Commons (Paternité + Pas d’Utilisation Commerciale + Partage à l’Identique (BY NC SA))

Pour découvrir ce film

Vidéo :
Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Projeté dans le festival :
Sciences en bobines (Toute la France)

Pour aller plus loin

Carte des sites visités pour le film