Inland

Un film de Tariq Teguia

 2008  France, Algérie  Fiction  138 mn  Couleur  35 mm  Mode de production : Cinéma

 Scénario : Tariq Teguia, Yacine Teguia  Musique : Ina Rose Djakou  Image : Nasser Medjkane, Hacène Aït Kaci  Son : Matthieu Perrot, Kamel Fergani  Montage : Rodolphe Molla, Andrée Davanture

Producteur :
Neffa films (71, rue du Colonel Si M’Hamed, 16202 Aïn Benian, W.d’Alger, ALGÉRIE, Tél : 06 76 62 30 18 - 00 213 62 09 65 00, @ : neffafilms@hotmail.com)
Distributeur :
Contre allée distribution (16 rue Bleue, 75009 PARIS, 01 42 46 27 42, info(@)contre-allee.fr)

Alors qu’il vit en quasi reclus, à l’abri du monde et de ses fureurs, Malek, un topographe d’une quarantaine d’années, accepte, sur l’insistance de son ami Lakhdar, une mission dans une région de l’Ouest algérien. Le bureau d’études oranais, pour lequel il travaillait il y a encore peu, le charge des tracés d’une nouvelle ligne électrique devant alimenter des hameaux enclavés des monts de l’Ouarsenis, une zone terrorisée il y a à peine une décennie par l’islamisme.

Arrivé sur le site après plusieurs heures de route, Malek commence par remettre en état le camp de base – une cabine saharienne délabrée ayant déjà abrité une précédente équipe, venue à la fin des années 90, mais décimée lors d’une attaque des intégristes.

En fin de journée, Malek, de retour dans le camp de base, trouve une jeune femme dissimulée dans un recoin de la cabine saharienne. Elle est Noire, parle difficilement l’anglais et ne veut pas donner son nom. Malek décide de l’héberger. Elle ne veut plus fuir vers l’Europe, elle est épuisée, elle veut rentrer chez elle, elle accomplit le chemin retour.

Elle dessine du doigt un itinéraire sur les cartes de Malek, vers le Sud Est, en une interminable diagonale vers la frontière algéro-malienne.

La route vers le désert, soit un point de disparition mutuelle.

Le film dans la base

Chemin d’accès :
Période :
Projeté dans le festival :