Video nas aldeias

http://www.videonasaldeias.org.br/

 Rua de São Francisco, 162  Carmo, Olinda, PE. CEP 53120-070  BRESIL  Tel/fax: (+55) (81) 3493 3063  E-mail: videonasaldeias@videonasaldeias.org.br

Films dans la base

O Mestre e o Divino

Tiago Campos, 2013

Deux cinéastes dépeignent la vie au village de Sangradouro, à l’ouest du Brésil : Adalbert Heide, un missionnaire allemand, qui juste après le contact avec les Indiens en 1957, commence à filmer avec sa caméra Super-8, et Divino Tserewahu, jeune cinéaste xavante, qui produit des films pour la télévision et des festivals de cinéma depuis les années 1990. Entre complicité, compétition, ironie et émotion, ils donnent vie à leurs registres historiques, révélant un envers du décor bien particulier de la christianisation indigène au Brésil.

As Hiper mulheres

Carlos Fausto, Leonardo Sette, Takumã Kuikuro, 2011

Au village Kuikuro d’Ipatse, dans le Haut Xingu, une vieille femme sent qu’elle va bientôt mourir. Elle souhaite chanter et danser une dernière fois lors du Jamurikumalu, un rituel auquel participent toutes les femmes des villages alentours. Les répétitions commencent  ; les plus jeunes apprennent de leurs aînées les chants traditionnels, les plus âgées se souviennent, chacune prend la place qui lui est due. Quant aux hommes, ils endossent parfois un rôle surprenant…

Cacahuète de l’Agouti (La)

Komoi Panara, Paturi Panara, 2005

Le village de Panara durant la cueillette de cacahouète, présenté par un jeune professeur, une femme chamane et le chef du village.

Jour dans le village (Un)

Collectif indiens Ashaninka, 2003

Six Indiens de villages différents filment le quotidien de leurs proches dans le village de Cacau en Amazonie. Ces images nous transportent au coeur de l’intimité de la vie quotidienne des Indiens, et de leur rapport intense à la nature.

Les Enfants Ikpeng s’adressent au monde

Natuyu Txicao, 2002

En réponse à une video-lettre d’enfants cubains,quatre enfants Ikpeng présentent leur village.

Shomotsi

Valdete Pinhanta Ashenika, 2001

Chronique du quotidien de Shomotsi, un Indien Ashaminka vivant à la frontière entre le Pérou et le Brésil, le réalisateur lui-même Indien dresse un portrait de son oncle, mordant et drôle.