Christiane et Monique (LIP V)

Un film de Carole Roussopoulos

 1976  France  Documentaire  Prise de vue réelle  30 mn  Noir & Blanc  Mode de production : Cinéma  VF

 Scénario : Carole Roussopoulos  Image : Carole Roussopoulos  Son : Carole Roussopoulos

Producteur :
Vidéo out (a cessé son activité)
Distributeurs :
Centre audiovisuel Simone de Beauvoir (28 place Saint-Georges, 75009 Paris, téléphone : 01 53 32 75 08, mail : distribution@centre-simone-de-beauvoir.com)
Images de la culture (CNC) (291 boulevard Raspail, 75014 Paris, Tél : 01 44 34 34 40, Fax : 01 44 34 37 25, @ : idc@cnc.fr)

Monique (assistante de publicité) et Christiane (OS) parlent de la difficulté d’être femme dans une usine en lutte (Lip), des problèmes de démocratie interne dans le syndicat et de la finalité du travail dans la situation actuelle.

En 1976, comme le titre Libération, « Lip, c’est reparti » ! À Besançon, les ouvriers réoccupent l’usine et relancent la production de montres. Monique, devenue assistante de publicité, et Christiane, ouvrière spécialisée, témoignent de la difficulté d’être femme dans une usine en lutte, de la démocratie difficile face aux ténors de la revendication syndicale et du refus subversif de considérer le travail comme une fin en soi.

« Plus de la moitié des ‘Lip’ sont des femmes et jamais un mot sur les travailleuses ! » Pour mettre en évidence le racisme de genre qu’est le sexisme, Monique propose de remplacer dans son récit « homme » par « Blanc » et « femme » par « Arabe ». S’ensuit un témoignage éloquent et drôle sur « les grands chefs blancs qui réfléchissent, parlent et mènent la lutte, tandis que les Arabes n’ont qu’à suivre en se rendant utiles par de petits travaux ». Christiane, elle, raconte comment elle a surmonté sa timidité pour expliquer au micro la solidarité des groupes femmes en France et leurs discussions fructueuses sur le travail, la contraception, les violences.

À la journée portes ouvertes, la brochure « Lip au féminin » est interdite de diffusion et le stand « Luttes de femmes » interdit d’installation. Tee-shirts et affiches seront distribués sous le manteau et une lettre ouverte rappellera aux camarades « qu’il n’est pas vrai qu’un homme vive bien quand sa compagne connaît des difficultés supplémentaires ».

Pour découvrir ce film

Vidéo à voir en ligne :

Le film dans la Base cinéma & société

Chemins d’accès :
Dans la sélection filmographique :

Le film dans la base TESSA (Transition, Économie sociale et solidaire, Alternatives)

Voir la fiche film