Molex, des gens debout (Les)

Un film de José Alcala

 2010  France  Documentaire  90 min  Couleur  Mode de production : Télévision

 Image : José Alcala  Son : José Alcala  Montage : Pascale Chavance

Producteur :
ADR productions (53 rue des 2 communes, 93100 Montreuil, Tél : 01 79 63 17 20, @ : adr@adr-productions.fr)
Distributeur :
ADR productions (53 rue des 2 communes, 93100 Montreuil, Tél : 01 79 63 17 20, @ : adr@adr-productions.fr)

Le 23 octobre 2008, alors que l’usine de connectique automobile Molex, située à Villemur-sur- Tarn, affiche 1,2 millions d’€ de bénéfices, la direction informe le Comité d’Entreprise de la fermeture du site. Le 6 novembre 2008, plus de 4000 personnes manifestent silencieusement

dans les rues de Villemur-sur-Tarn pour protester contre un plan social aux mesures drastiques.

Soutenus par la municipalité et les habitants des communes environnantes, les 283 employés de l’usine alertent les médias par tous les moyens possibles, provoquant très vite une mobilisation aux résonnances nationales. La disparition annoncée de Molex n’est que le début d’une longue liste de fermeture de sites industriels jusqu’alors considérés comme performants en France et dans le monde. Dans les journaux, à la radio, à la télévision, on relate les aventures de ces ouvriers qui refusent de regarder partir leur outil de travail sans broncher. Car c’est la principale particularité de la lutte des Molex : ils refusent d’entendre parler de prime de licenciement ou de reconversion, ils ne souhaitent pas d’argent. Ils désirent seulement travailler. Ils vivent la fermeture de l’usine comme une spoliation. Les Molex décident de se battre. Désormais, pour se défendre, ils vont se servir de

la justice, de leurs droits fondamentaux de travailleurs.

Le 31 décembre 2008, armé d’une caméra, le réalisateur José Alcala prend la route de Villemur-sur- Tarn. À l’orée de cette nouvelle année, il lui semble brutalement inconcevable de ne pas se rendre auprès de ces ouvriers en résistance.

Pour découvrir ce film

Lieu de consultation :
Sur internet :

Le film dans la base

Chemin d’accès :