Vivre la terre

Un film de Michel Naudy

 1996  France  Documentaire  16 mn  Couleur  Vidéo  Mode de production : Télévision  VF

 Image : Jean-Pierre Caussidery  Montage : Annabel Ledoeuf

La désertification massive dont les zones de montagne ont été victimes depuis le début du siècle ont provoqué en fait une déshumanisation de la vie et des paysages. Il est ainsi apparu qu’au cours des siècles la montagne avait bien été une zone construite, patiemment aménagée par les hommes dont l’absence désormais provoquait un retour à « l’état de nature » peu engageant : fougère, ronce, effondrement, avalanche, incendie étaient les vrais remplaçants des hommes.

Si à partir de 1972 la loi permettait de regrouper les terres morcelées et d’y faire vivre des éleveurs dans des conditions dignes, le principal obstacle à ces orientations résidait en fait chez les Ariégeois eux-mêmes fort réticents à « prêter » leur micro-héritage foncier et à voir « réussir » dans le pastoralisme des « étrangers » là même où ils avaient échoué.

Le film Vivre la terre a donc clairement un but culturel : celui de lever le tabou du sentiment de propriété dans une région où il est devenu un obstacle majeur à l’équilibre naturel et humain. Enjeu considérable pour un projet dont le but était d’être projeté dans les villages, au plus près des populations locales pour lancer le débat de fond et permettre à terme la réoccupation de l’espace rural sur des bases qui heurtaient la tradition séculaire et les a priori de l’époque.

Le film dans la base

Incontournable dans le chemin d’accès :