Autour du premier mai, la base Cinéma et Société 26 chemins d’accès pour retrouver les films par thème La forêt des amis, choix de films subjectifs et revendiqués L’arbre de l’histoire, les films classés par période historique La coopérative du cinéma, liens vers les lieux de consultation, les festivals, les sites Les sélections filmographiques

Rechercher dans la base

Tous les films - Tous les réalisateurs

Chemin d’accès : Le quartier in Habiter le monde, découvrir le monde et sa diversité culturelle

République (La)

Un film de Denis Gheerbrant

2009 • France • Documentaire • 85 min • Couleur • HDV • Mode de production : Cinéma

Image : Denis Gheerbrant

Son : Denis Gheerbrant

Montage : Denis Gheerbrant

pour trouver ce film :

Producteur :

Les films d’ici

62 bld Davout
75020 Paris
téléphone : 01 44 52 23 23
fax : 01 44 52 23 24
mail : courrier@lesfilmsdici.fr

Les films du tambour de soie

20 rue Beauvau
13001 Marseille
Tél : 04 91 33 35 75
Fax : 04 91 33 35 24
Mail : tamtamsoie@tamtamsoie.net

Distributeur :

Les films d’Ici

62 Bd Davout
75020 Paris
Tél : 01 44 52 23 23
Fax : 01 44 52 23 24
Mail : courrier@lesfilmsdici.fr

Editions montparnasse

12 villa Cœur de Vey
75014 Paris
téléphone : 01 56 53 56 53
fax : 01 56 53 56 59
mail : accueil@editionsmontparnasse.fr

pour voir ce film :

La Maison du doc’ - Lussas -

sur internet :

Extrait

« La République », à Marseille, c’est une grande artère de l’époque haussmannienne rachetée par deux groupes immobiliers. Elle est stratégique au sens où elle relie le nouveau centre d’affaires construit sur les ruines de l’industrie portuaire au centre-ville. A ce titre, elle doit être la plus belle, et la mairie y installe le tramway. Cette rue qui partait progressivement en déshérence, plus qu’une proie, devient le symbole d’une « reconquête du centre ville ».

Mais les habitants se parlent, se réunissent pour échanger leurs expériences, la constituer en savoir et répondre aux « Américains » – une des sociétés immobilières a été crée par un fonds de pension texan.

Ils étaient censés disparaître, ils se révèlent.

Vincent, Jules et Monique, Madame Ben Mohamed et Madame Cary, certains ont un passé politique, d’autres pas, certains ont eu une vie tumultueuse, d’autres pas, c’est une petite république qui se monte là.

Ce film fait partie de la série La république Marseille

  • La république Marseille nous emmène à travers sept univers qui composent une ville comme une république, celle des dockers, des militants ouvriers, des femmes d’une cité jardin ou des habitants d’une énorme cité ghetto et, dans ses replis, à la rencontre de tout un peuple, ancien junkie, boxeur ou toutes jeunes filles devant la vie. La République, une grande artère du centre ville. Face à une violente opération immobilière, toutes ces histoires viennent se rejouer.

Aidez-nous à améliorer le site en nous signalant vos corrections sur cette fiche film.

Voir aussi

  • Centre des Rosiers (Le) (Denis Gheerbrant, 2009)

    La cité des Rosiers, fin des années cinquante, avec ses grandes barres de béton brut, a quelque chose d’une forteresse. Le chômage, le commerce de drogue, la concentration de toutes les misères du monde feraient exploser cette cité, s’il n’y avait une formidable force de vie

  • Femmes de la cité Saint-Louis (Les) (Denis Gheerbrant, 2009)

    « La cité Saint-Louis est une cité-jardin que les habitants, de génération en génération, depuis 1926, se sont appropriés pour en faire un petit monde ouvrier, joyeux et combatif.

  • Harmonie (L’) (Denis Gheerbrant, 2009)

    L’harmonie de l’Estaque ce sont d’abord des hommes et des femmes ensemble. Et l’idéal politique toujours

  • Marseille dans ses replis (Denis Gheerbrant, 2009)

    « Marseille dans ses replis » pourrait être décrit comme un trajet, la caméra comme un carnet de croquis à la main, des usines du nord de la ville au bord de mer. Marseille invisible, comme cette femme qui se cache pour mieux libérer sa parole. On pourrait mettre en sous-titre, « Marseille après la catastrophe »

  • Quais (Les) (Denis Gheerbrant, 2009)

    « Les quais » c’est l’univers de Rolf, « docker de l’Estaque », comme une double identité, celle du port, d’une histoire qu’il légende, et celle d’un quartier populaire, ouvrier, toutes immigrations brassées, ouvert sur la mer.

  • Totalité du monde (La) (Denis Gheerbrant, 2009)

    Quel cinéaste ne rêverait pas d’en saisir, ne serait-ce qu’une bribe ? C’est un peintre qui emploie cette expression. Avant, il a été ouvrier, fils d’ouvrier, puis docker. Et sur ces mondes il porte un regard à la fois intérieur et décalé. Un petit film pour commencer, comme pour ajuster notre regard.

 
fiche-film.png
English presentation