Marcel Carné

Marcel Carné commence sa carrière comme critique cinématographique puis, après avoir réalisé quelques films publicitaires, il dirige, en 1929, en collaboration avec Michel Sanvoisin, son premier documentaire sous le titre Nogent, Eldorado du dimanche, montrant la foule dominicale sur une grande plage.

Ensuite, il devient assistant pour la mise en scène de René Clair dans le film Sous les toits de Paris (1930), de Jacques Feyder pour Le Grand Jeu (1934), Pension Mimosas (1935) et La Kermesse héroïque (1935).

En 1936, grâce à l’aide de Feyder, il réussit à réaliser son premier film, Jenny et c’est à cette époque qu’il fait la connaissance de Jacques Prévert, le scénariste qui contribue à établir sa réputation.

Le Quai des brumes, tourné en 1938, marque un résultat important dans la collaboration Canré/Prévert. Le film remporte un grand succès.

En 1938, suivent Hôtel du Nord et en 1939, Le jour se lève.

Suit en 1943, Les Visiteurs du soir, légende médiévale à la recherche formelle poussée.

Lorsque Paris est libéré, Carné et Prévert présentent leur chef-d’œuvre, Les Enfants du paradis, situé dans le Paris du xixe siècle, qui raconte les histoires qui se situent autour d’un mime fameux, Jean-Gaspard Deburau, et d’un grand acteur, Frédérick Lemaître, de leurs carrières depuis leurs débuts jusqu’à la célébrité, de l’amour qu’ils portent en commun à la belle Garance.

Par la suite, Carné produit des œuvres moins importantes, comme Thérèse Raquin (1953), Les Tricheurs (1958), Trois chambres à Manhattan (1965), Les Jeunes Loups (1968) et Les Assassins de l’ordre (1971). En 1974, l’écrivain Didier Decoin déclare : « Une bonne fois pour toutes, Ingmar Bergman a choisi l’étouffement. Définitivement, Luchino Visconti s’est prononcé pour la chute. Pour l’éternité, Fellini est l’homme des dérisions. Carné, lui, ne s’est pas décidé. »

Marcel Carné est mort à Paris le 31 octobre 1996.

Films dans la base

Nogent, Eldorado du dimanche

Marcel Carné, Michel Sanvoisin, 1929

Marcel Carné a 20 ans. Avec Michel Sanvoisin, il tourne à Nogent-sur-Marne tous les dimanches d’été.